Swipe to the left

Une nouvelle gamme de lentille pour chaque correction, accessible à tous !

Une nouvelle gamme de lentille pour chaque correction, accessible à tous !
Par Hafid Dencott 4 months ago 665 Vues Pas de commentaires

Depuis les années 1970, la contactologie n’a cessé de s'améliorer en évoluant vers plus de confort et d’efficacité pour proposer de nos jours une grande diversité de modèles et des solution de correction de la vision, de la lentille torique à la lentille sphérique unifocale, en passant par la lentille bifocale. En France, on estime à 3 millions le nombre de porteurs de lentilles de contact. Néanmoins, ce chiffre reste faible en rapport au nombre de porteurs de lunettes potentiellement intéressés par les lentilles, à savoir 26%, soit 8 millions de personnes*. Malgré la diversité de ces solutions de contactologie nombreux porteurs de lunettes de vue ignorent l'existence de ces nouvelles technologies mise à leurs dispositions.

Si vous portez des lentilles depuis plusieurs années, il pourra également vous être utile de connaitre les nouvelles solutions et vous apporter un meilleur confort visuel dû l'amélioration des nouvelles . La physiologie de votre œil peut avoir changé, les progrès ont amenés de nouveaux types de lentilles plus confortables, de nouveaux matériaux, de nouvelles technologies, ...

Souples ou rigides ? La réponse à cette question, le matériau utilisé (hydrophilie, épaisseur, perméabilité aux gaz), le rythme de port conseillé (plus souvent discontinu), les qualités géométriques et optiques requises, permettent de proposer une lentille d'essai parmi les modèles disponibles.

1/ Les lentilles sphériques pour les myopes et les hypermétropes

Les lentilles de contact sphériques corrigent principalement les troubles de la vision de loin ou bien de près, respectivement nommés myopie et hypermétropie. Les lentilles sphériques minces se portent comme toutes lentilles traditionnelles, autrement dit sur la cornée. Les lentilles tolèrent tout type de correction pour ces deux troubles.

lentilles spheriques

L’adaptation en lentilles rigides sphériques chez les nouveaux porteurs est basée sur une réfraction du jour, la kératométrie en millimètres, un diamètre de 9,6 mm en première intention (sauf cas particuliers). Les essais s’échelonnent sur 3 à 5 jours avec une progression de la durée de port par pas de 3 heures par exemple (3 h, 6 h, 12 h). Enfin les résultats sont optimisés, ajustés sur le plan de la puissance et éventuellement le rayon ou le diamètre sans oublier « si j’aplatis, je positive ». La prescription sera très précise avec tous les paramètres de la lentille, le produit d’entretien et ses modalités de port et d’hygiène.


2/ Adaptation en lentilles toriques pour les astigmates :

Les lentilles de contact sphériques ne corrigent qu’une puissance, la myopie ou l’hypermétropie. Les lentilles toriques, elles, corrigent aussi en plus l’astigmatisme qui va souvent de pair avec la myopie ou l’hypermétropie.

L’adaptation en lentilles souples toriques avec le rappel du matériau silico-hydrogel en 1re intention. 0,75 dioptrie d’astigmatisme fait perdre 25 % de qualité visuelle d’où où la nécessité de corriger le cylindre en lentilles, d’autant plus que la gamme est très large aujourd’hui et satisfait quasi toutes les amétropies. Il est nécessaire d’analyser en début de consultation le type d’astigmatisme qui définira ensuite le type de lentille le plus adapté.

L’astigmatisme total (réfractif ) = astigmatisme interne + astigmatisme cornéen.

L’astigmatisme cornéen est déterminé par la kératométrie en millimètres. Si elle ne concorde pas avec la réfraction totale, il existe alors un astigmatisme interne.

Les lentilles souples toriques sont contrôlées après quelques minutes de port et l’on peut analyser leur éventuelle rotation. SAM, dans le sens des aiguilles d’une montre, il faudra alors rajouter l’angle de rotation à l’axe de cylindre pour le choix de la lentille commandée SIAM sens inverse des aiguilles d’une montre, il faudra soustraire l’angle de la rotation pour la commande de la lentille définitive.

Choix d’une lentille rigide torique

Ce choix repose avant tout sur l’analyse de l’astigmatisme également et l’on rappelle une fois de plus l’analyse de l’astigmatisme total, cornéen et interne qui définira ensuite tous les choix. Au-delà de 2 dioptries d’astigmatisme cornéen, il faut utiliser une lentille torique car le ménisque de larmes ne suffira plus et il en existe de nombreuses maintenant. Pour un astigmatisme cornéen de plus de 2 D, on utilisera une lentille torique interne afin d’avoir une image alignée de la lentille sur la cornée. En cas d’astigmatisme interne simple ou combiné, il faudra utiliser une lentille torique externe ou bi-torique. La suréfraction sur la lentille torique interne permet de calculer le cylindre additionnel pour fabriquer la lentille bi-torique, il faudra transmettre cette réfraction additionnelle aux services techniques des laboratoires pour le calcul de la lentille définitive. Quelques adaptations spécifiques ont ensuite été traitées.

3/ les lentilles multifocales pour la presbytie

Les techniques d'adaptation en lentilles de contact dites multifocales sont destinées à compenser la perte du pouvoir accommodatif liée à l’âge et reposent sur l’augmentation de la multifocalité. Tous les porteurs de lunettes peuvent obtenir une qualité de vue beaucoup plus performantes avec des lentilles. Plusieurs d'entre eux ne avent pas même pas que ces lentilles existent pour corriger leurs problèmes de vue.

  1. Lentille Multifocale 2mcontact A3 MF : Lentille bifocale tricourbe avec VP centrale et dégagements à aplatissement standard.

Pour corriger le Kératocone il n'existe pas d'autres solutions que les lentilles rigides style Ocellus OCK Maxilens Onefit (Ni lunettes ni lentille souples peuvent ralentir la progression du Kératocone).


Prenez rendez vous avec un de nos 5 adaptateurs sur Paris.

Téléphone : 01 42 60 44 02

Nous contacter !

Nos marques